l'art de la prière comptemplative

Publié le par le mejiste

"L'ART DE LA PRIÈRE CONTEMPLATIVE" par le Père Melvin Doucette


On dit [que la prière contemplative] est un art parce qu’il faut apprendre et faire un certain nombre de choses pour bien l’exécuter. Comme pour tous les autres arts, c’est en pratiquant la prière contemplative qu’on parvient à la maîtriser. Il faut d’abord se faire expliquer la façon de la pratiquer; une fois suffisamment instruit et entraîné, on peut s’y adonner de manière autonome. La maladresse des débuts disparaîtra à la longue. Plus nous pratiquerons régulièrement la prière contemplative, plus vite arrivera l’aisance.

Assis sur une chaise, bien installé dans votre coin tranquille, détendez chaque partie de votre corps. Pensez à ralentir votre respiration et amenez lentement votre esprit à ressentir la paix et la tranquillité.

Une fois cela accompli et après avoir fermé doucement les yeux, présentez à votre imagination une image de Jésus. Prenez quelques minutes pour vous faire une image qui soit vraiment vôtre, en portant attention à ses yeux, ses sourcils, sa bouche et ses mains. Fixez ses yeux qui vous regardent; voyez ses mains avec les blessures que les clous lui ont faites.

Que cette image de Jésus occupe toute votre conscience et mettez-y toute votre attention pendant quelques minutes, sans dire un mot. Assurez-vous que Jésus est là en face de vous, aussi réel qu’il l’est au ciel. Vous pouvez presque le toucher tellement il est près de vous. Il est le Jésus ressuscité tel qu’il est maintenant dans l’éternité et tel qu’il est présent dans le monde entier. Son regard d’amour est sur vous. Vous êtes continuellement en sa présence, même si vous n’en avez pas conscience. Chaque battement de son coeur est une palpitation d’amour pour vous. Son amour est comme une pluie de rayons de soleil qui descend sur vous et pénètre votre coeur. Jésus est rempli de lumière, de la lumière la plus douce qu’on puisse imaginer. Cette lumière éclaire ses traits et montrent un homme robuste et beau, aux longs cheveux foncés et aux yeux étincelants, très doux et remplis d’amour. Il n’a de souci que pour vous et veut être votre ami.

[…] Nous pouvons nous représenter en esprit une image de Jésus parce qu’il est un être humain comme nous. Il a un corps que nous pouvons toucher et voir. Nos yeux physiques ne peuvent pas le voir, parce que son corps nous est caché; les yeux de l’âme, cependant, le voient constamment.

[…] Les yeux fermés, après avoir regardé en pensée Jésus pendant quelques minutes, nous commençons à répéter dans notre coeur le mot « Jésus ». Nous le disons lentement, du fond du cœur. C’est ce que certains auteurs spirituels appellent un « mantra ». Il s’agit d’un instrument qui aide à se concentrer sur le sujet voulu et à chasser toute distraction ou pensée étrangère.

Dès qu’on se rend compte qu’on s’éloigne de Jésus ou qu’on se préoccupe d’autre chose, il suffit de commencer à répéter le nom de Jésus, sans remuer les lèvres, et les pensées ou images importunes s’en iront d’elles-mêmes.

Nous ne devrions pas être inquiets ni frustrés si une image ou une pensée égarée traverse notre esprit : cela est naturel. Nous pouvons toutefois, sans abandonner notre concentration, faire doucement partir cette distraction en répétant le mot « Jésus ». Lorsque nous sentons que notre esprit est paisible, nous pouvons cesser de répéter le nom du Bien-Aimé.
Nous restons en silence, tandis que notre attention, notre esprit et notre coeur sont tout entiers occupés à regarder Jésus. Notre conscient est totalement absorbé en lui. De temps en temps, simplement prononcer le nom de Jésus une ou deux fois nous permet de rester centrés sur lui. Il faut se rappeler que dans cette prière, nous avons toujours le contrôle et nous pouvons arrêter quand bon nous semble.

Pendant que nous regardons Jésus, ressentons l’amour qu’il a pour nous, les grâces, les dons qu’il fait pleuvoir sur nous.
Ouvrons notre coeur et soyons prêts à accepter tout ce qu’il veut nous donner. Fixons notre regard sur le visage de Jésus : il nous regarde droit dans les yeux d’un regard plein d’amour et de tendresse. Il est attentif à notre coeur et à la répétition de son nom. Sa bouche semble vous dire inlassablement : « Je t’aime. » Ses joues ont une telle expression de cordialité et de vie, et son front révèle une personne remplie de paix. Nous pouvons rester une éternité à regarder son visage : nous y découvrirons toujours quelque chose de nouveau, quelque chose de spécial. Il est le visage de notre Dieu qui s’est fait homme et qui est allé jusqu’au bout pour nous montrer que chacun de nous est très spécial à ses yeux.

[…] Pendant la prière contemplative, notre être tout entier reste très actif, tendu vers le Christ ressuscité dans un acte d’amour universel. Il cherche l’union avec l’être aimé et s’offre totalement dans l’acte d’amour le plus grand qu’on puisse imaginer. À certains moments, notre acte d’amour sera très ardent. En tout cela, nous devons rester calmes et attentifs à Jésus plutôt qu’à nos propres réactions. Lorsque nous serons plus avancés dans cette prière, ces élans intenses absorberont complètement notre coeur et notre esprit, éliminant toute distraction pendant de longs moments.

Le temps s’écoulera sans que nous nous en rendions compte, parce que nous serons tellement centrés sur Jésus que rien d’autre n’aura d’importance pour nous.
Il ne faut pas chercher à hâter cela, mais laisser simplement les différentes étapes suivre leur cours normal. Tout ce que nous avons à faire est de contempler Jésus ressuscité et, de temps à autre, de répéter amoureusement son nom. Jésus lui-même, de la manière et au temps qu’il jugera bon, nous conduira bien là où il nous veut.
C’est lui le responsable de notre progrès, et il est maître en la matière.

Commenter cet article