EXPERIENCE SPIRITUELLE DE L'APOSTOLAT DE LA PRIERE

Publié le par le mejiste

Des origines à nos jours

A la suite de l'expérience de sainte Marguerite-Marie, et de Claude La Colombière, la Compagnie de Jésus, en 1883, « accepte et reçoit » la mission que « lui confie Jésus-Christ de pratiquer, promouvoir et propager la dévotion à son très divin Cœur ». En 1986, le Pape Jean-Paul II confirmera la Compagnie dans cette mission.


L'Apostolat de la Prière s'est compris comme un moyen privilégié de « pratiquer, promouvoir et propager » cette intuition spirituelle.


Le Cœur du Christ est un « symbole de la foi chrétienne particulièrement cher au peuple comme aux mystiques et aux théologiens, parce qu'il exprime de façon simple et authentique la "bonne nouvelle" de l'amour » « En fait, de l'horizon infini de son amour, Dieu a voulu entrer dans les limites de l'histoire et de la condition humaine, prenant un corps et un cœur; si bien que nous pouvons contempler et rencontrer l'infini dans le fini, le Mystère invisible et ineffable dans le Cœur humain de Jésus, le Nazaréen ».  


« Chaque personne a besoin d'un "centre" à sa vie, d'une source de vérité et de bonté, à laquelle puiser dans l'approche de différentes situations et dans la fatigue quotidienne. Lorsqu'on se recueille en silence, chacun de nous a besoin de sentir non seulement le battement de son cœur, mais plus profondément, la pulsation d'une présence fiable, perceptible par les sens de la foi et cependant beaucoup plus réelle: la présence du Christ, cœur du monde.

C'est pourquoi j'invite chacun à renouveler (...) sa dévotion au Cœur du Christ, en mettant également en valeur la prière traditionnelle d'offrande de la journée et gardant à l'esprit les intentions que je propose à toute l'Eglise ».


Benoît XVI - Angelus 1er juin 2008


 

 

 

Publié dans news MEJ

Commenter cet article