jeunesse et cybercriminalité

Publié le par le mejiste

4547576943_338bca7924.jpgLe divertissement, l’information, l’échange, l’autonomie, vous avez bien compris les formidables opportunités offertes par Internet, qui est devenu un outil indispensable pour grandir. Mais Internet, c’est comme tout, cela s’apprend, et bien mieux en famille il serait donc mieux de savoir l'évolution des technologies multimédia ainsi que les risques liés à l’utilisation d’Internet par les jeunes de nos jours

 

Aujourd'hui l'acces à la facilité, le laissé allé, la démission du systèmes éducatif, la dépravation des moeurs , l'impunité, etc. Autant de facteurs qui favorise aujourd'hui un certain comportement que nous qualifierions de désastreux.

l'usage de cet outil de dernière génération qu'est inetrnet n'est pas toujours utilisé à de bonne fin. s'est pitoyable de voir une jeunesse qui use d'ingéniosité malsaine pour faire du mal à des usager d'internet.

dans cet environnement ou règne, cupidité, et pauvreté, c'est la course à l'argent facile grace à internet.

 

Se faire passer pour une femme pour gruger les européens pour la plus part, ou tout simplement monter un réseau en complicité avec des jeunes femmes pour atteindre le même résultat. Voilà la nouvelle trouvaille  jeunes Ivoiriens, qui bénéficient, pour ce travail, de la couverture de certains agents des forces de l’ordre et de certains points de transfert et de retrait d’argent.

 

la quasi-totalité des cybercafés sont devenus des repères de cybercriminels qui, à partir de l’Internet, grugent de nombreux Européens. Et le fruit de leur vol se chiffre à des millions, voire des centaines de millions par jour, si l’on s’en tient aux transactions financières opérées par ces escrocs. C’est ce qu’on appelle la cybercriminalité. Selon Dimba Traoré, expert en Ntic, lors d’une interview accordée à Fraternité matin du 18 juin 2007, la cybercriminalité est l’ensemble des délits commis contre les systèmes d’informations, et aussi l’ensemble des crimes commis en utilisant l’informatique et l’Internet. « La cybercriminalité a deux aspects : c’est tout ce qui est crime contre les systèmes d’information. Et toutes sortes de crimes commis par l’utilisation des systèmes d’informations », indiquait-il. Aujourd’hui, la Côte d’Ivoire, par la faute des cybercriminels, est devenue un pays à haut risque. Comme l’illustre d’ailleurs plusieurs commissions rogatoires dont la dernière est celle des Belges, récemment arrivés sur les bords de la lagune ebrié pour des enquêtes. Les escrocs utilisent des méthodes aussi ingénieuses qu’inimaginables pour se faire de l’argent.

 

Les sites les plus sollicitées, à cet effet, sont meetic.com, capfriend.com, une rencontreserieuse.com, sunlove.com, 123love.com, FriendFinder.com, pour ne citer que ceux-là. Dès que la cible est repérée, soit les tchatcheurs décident de se rencontrer sur Yahoo messenger, soit sur msn messenger. « Dès que la communication est établie entre le Blanc et toi, tu peux lui faire la promesse de venir chez lui en produisant de faux passeports et de faux visas qu’on lui expédie à travers l’Internet afin qu’il participe au voyage », soutient Isidore, un jeune habitant la commune de Marcory. Il affirme, par ailleurs, que pour réussir le coup, il faut se faire passer pour une femme en présentant une photo de mannequin préalablement cherchée sur Internet, afin de recevoir sans coup férir la somme qui sera expédiée. En ce qui concerne les photos des femmes présentées aux Blancs, quelques sites dont hic5.com, font l’affaire. En sus, des photos d’amies de quartier, qui acceptent de se prêter au jeu, sont également présentées. Et une fois l’argent expédié, le retrait se fait frauduleusement. En effet, pour retirer l’argent subtilisé aux amoureux européens, les « mougousseurs » proposent une agence de transfert et de retrait d’argent à leurs cibles

 

Dans ces agences, il vous faut remplir certaines formalités pour recevoir l’argent qui vous a été expédié. En plus, un document vous est remis sur lequel vous devez marquer votre nom, prénom, le code d’envoi et la question réponse que votre expéditeur vous donnera au préalable. Puisque l’argent est envoyé sous un pseudo féminin que le destinataire connaît, alors pour le récupérer, les « mougousseurs » photocopient une pièce d’identité normale appartenant à une autre personne.

Sur la pièce photocopiée, ils mettent la photo préalablement montrée au blanc sur le net, changent le nom initialement inscrit en y mettant le pseudo, re-photocopient la pièce et la présente à l’agent du guichet. Certains de ces agents, au parfum de « ce vol » organisé, n’hésitent pas à accepter la « re-photocopie frauduleuse », moyennant un pourcentage sur la somme à retirer. « La règle du retrait, c’est 10% sur la somme à retirer, moyennant le silence de la guichetière », soutient une source, témoin de la scène. Même à l’aéroport, la pratique est d’actualité.  c'est pitoyable!!!!

 

Un brouteur, ayant reçu 1400 Euro, a rétiré l’argent expédié par son Blanc à l’aéroport Félix Houphouët Boigny, le samedi 15 mars dernier. Mais de plus en plus, les Blancs sont réticents à délier la bourse. Pour leur forcer la main, les escrocs ont désormais recours à des pratiques occultes pour envoûter la cible. Un jeune, habitant la commune de Treichville, nous a confié qu’à chaque fois qu’il doit communiquer avec « son Blanc », il attache son bras droit avec un talisman qui a la vertu, selon lui, d’ôter à son amant toute capacité de réflexion.  n'importe quoi!!

 

Pourtant, une fois en possession de cet argent, les cybercriminels le dilapident dans la frime en claquant des centaines de mille dans les maquis, les boîtes de nuit et autres bars climatisés. Là-bas, les DJ se font du sou sur le dos de ces jeunes, en chantant des louanges dithyrambiques à leur endroit. Mais cette petite escroquerie n’est rien devant celle, plus productive:

 

Le Format C’est le niveau le plus élevé du broutage, selon notre source. Il embrasse divers domaines. A savoir : la religion, les banques et les finances, ainsi que les entreprises privées. Dans le domaine de la religion, les escrocs créent un site Internet sur lequel ils se font passer pour une association religieuse qui recherche des financements pour la construction d’édifices religieux tels que les mosquées ou les églises. Ils prennent le soin d’expédier aux associations ayant les moyens, des photos de vieilles églises ou de mosquées d’un quartier précaire, en demandant une aide financière en vue de sa réhabilitation. Une fois l’argent expédié, ils attendent une période bien donnée, avant d’expédier cette fois une photo qui présente un autre édifice religieux flambant neuf, aux mêmes associations pour prouver leur bonne foi. « Cela croît la confiance entre les escrocs et ces associations, qui n’hésitent plus à mettre la main à la poche, pensant qu’ils ont affaire à une association qui œuvre pour le bien-être de leur religion », précise notre interlocuteur, au parfum de cette pratique de la haute escroquerie, qui soutient que les plus réputés dans ce domaine sont les Ibo. A cet effet, un Imam, lors de son prêche le vendredi 18 janvier dernier à la mosquée Al Hussein de Treichville, n’a pas manqué de dénoncer de telles pratiques qu’il a qualifié d’anti-islamiques. Le second domaine dans lequel sévissent ces escrocs est le privé, par le biais de la création d’entreprises fictives électroniques, spécialisées dans l’import-export, selon un professionnel de ce genre de broutage. « L’inconnu se présente, passe des commandes et demande à ce qu’on lui envoie des factures pro-format », a souligné notre source, lui-même expert en la matière. La facture pro-format est une sorte de facture électronique qui laisse la possibilité à l’acheteur de donner la manière dont il désire payer la marchandise. Et le règlement se fait soit par carte bancaire, carte de crédit, soit par transfert de fonds etc.. « Une fois la commande passée, l’acheteur paye avec une carte de crédit volée », précise-t-il.

 

 LA COTE D’IVOIRE INSCRITE SUR UNE LISTE ROUGE

La Côte d’Ivoire est aujourd’hui, par la faute des cybercriminels, un pays à haut risque. Fiché par les autorités européennes, ce pays n’est plus fiable, et est inscrit sur la liste rouge des pays à ne plus fréquenter « électroniquement ». Selon Didier Kla, « une fatwa » à l’échelle mondiale est même lancée pour interdire des achats en ligne à partir de ce pays. En des termes clairs, dès lors que vous êtes repéré comme étant un ressortissant ivoirien, désireux de faire des achats en Europe à partir de la Côte d’Ivoire, le vendeur vous ferme automatiquement ses portes. Et ce ne sont pas les hommes d’affaires qui diront le contraire. Selon Abdoulaye N, agent de banque, il est quasiment impossible de faire des affaires sur le net avec des opérateurs économiques étrangers. « Je suis entré en contact avec une société européenne spécialisée dans l’achat des fèves de cacao. Nous avons discuté et je lui ai proposé un tonnage. L’affaire était sur le point d’être conclue, quand en déclinant mon identité et mon pays de résidence, il s’est subitement rétracté. A l’évocation du nom de la Côte d’Ivoire, il s’est excusé, avant de couper la ligne », a-t-il expliqué, très amer. Jérôme T. enfonce le clou à sa suite, pour dire qu’il a subi les mêmes désagréments. Ayant établi un contact avec une succursale de vente de voitures allemandes, il s’est vu traité de voleur, après avoir décliné sur le net, son lieu de résidence. « Nous faisons difficilement des affaires sur le net. Si cet outil est un facteur de développement, sa façon d’être utilisé en Côte d’Ivoire nous pénalise », fulmine-t-il. Selon une source d’information, une commission rogatoire belge a séjourné en Côte d’Ivoire, afin de tirer au clair, par une enquête, l’affaire de la cybercriminalité. Car, révèle Didier Kla, de nombreuses plaintes sont déposées contre la Côte d’Ivoire à travers l’Europe, et « ce pays peut être non seulement exclu du cyber espace dans les années qui viennent, mais également exclu à tout moment du commerce international ». La menace est donc sérieuse, le danger pour l’économie, grand. Y

Jeunesse de Côte d'Ivoire, c'est ce que tu veux pour ton pays? pourquoi veux tu aujourd'hui brouiller ton avenir par de tels comportements.

penses-y aujourd'hui pour ne pas avoir à te plaindre demain.

Commenter cet article