Se nourrir de la Parole

Publié le par le mejiste

je souhaiterai partager ce belle enseignement que j'ai pu voir sur le site chretienurevail.free.fr au sujet de la parole de Dieu. Vincent Jornod nous fait un bel exposé sur la parole nourissière je vous invite donc à le parcourir et d'en tirer l'essence.
















La Bible nous révèle que depuis le jour de notre nouvelle naissance, nous sommes deve­nus enfants de Dieu (Jean 1:12-13). Chaque croyant a le privilège d'apprendre à connaître le Seigneur qui vit désormais en lui, mais il ne doit jamais oublier qu'il est aussi devenu un membre du Corps de Christ, c'est-à-dire de l'Église (Eph. 1:22-23; 5:30; 1 Cor. 12:27). 

Or, aucun membre de notre corps ne peut exis­ter en étant retranché des autres. Spirituellement, il en va de même: nous sommes mem­bres les uns des autres et avons besoin de communion fraternelle (Rom. 12:5). Si nous restons isolés et négligeons les réunions et la communion entre frères et soeurs, il sera facile pour l'ennemi de nous séduire par beaucoup de tentations, de nous oppresser par des sou­cis, de semer des doutes dans nos pensées et de les corrompre pour que nous nous détournions du Seigneur (2 Cor. 11:3).

En revanche, si dès le début de notre vie chrétienne, nous voyons la nécessité de nous réunir régulièrement pour lire la Parole de Dieu, pour prier, pour louer le Seigneur et pour partager nos expériences de la vie chrétienne, nous donne­rons au Seigneur la possibilité de nous nourrir et de prendre soin de nous dans l'Église (Eph. 5:29). Par sa Parole, il nous sanctifiera, nous purifiera, nous nourrira, nous fortifiera et nous rendra inébranlables! C’est ainsi que nous croîtrons dans le Seigneur et parviendrons à maturité. Chaque fois que nous nous réunissons, le Seigneur est présent parmi nous de manière spéciale et il parle à nos coeurs pour pourvoir à tous nos besoins. Nous ne pouvons donc pas assez insister sur la nécessité des réunions et sur l'importance de ne pas les né­gliger (Héb. 10:25). Cependant, pour que no­tre vie chrétienne soit équilibrée, il est tout aussi indispensable que nous apprenions à nous nourrir seuls de la Parole de Dieu. Con­trairement à ce que l'on peut communément penser, la Bible n'est pas un livre réservé à une élite; point n'est besoin de suivre un sé­minaire théologique ou de faire des études su­périeures pour pouvoir la lire. Non, la Bible est destinée à tout le monde. Chacun d'entre nous a le droit de la lire afin d'en recevoir di­rectement les bénéfices. Elle ne doit pas non plus nous effrayer, car le but de ce livre est de nous amener à connaître le Seigneur. Même si certains passages nous paraissent difficiles à comprendre, ne soyons pas découragés mais poursuivons notre lecture. La Bible elle-même affirme que Dieu « veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connais­sance de la vérité » (I Tim. 2:4). Pour con­naître la vérité, nous devons lire la Bible, car sa Parole est la vérité (Jean 17:17).

  Les fonctions de la Parole de Dieu

« Toute Écriture est inspirée de Dieu »
(2 Tim. 3:16), c'est-à-dire que « c'est poussés par le Saint-Esprit que des hommes ont parlé de la part de Dieu » (2 Pie. 1:21). La Bible joue un rôle crucial depuis le jour de notre nouvelle naissance jusqu'au dernier jour de notre vie terrestre.

  1.    La Parole nous régénère

 Notre vie chrétienne a commencé au mo­ment où nous avons entendu « la parole de la vérité » (Eph. 1:13). Nous avons cru au Sei­gneur Jésus-Christ et l'avons reçu comme no­tre Sauveur. Nous avons alors été « régénérés non par une semence corruptible, mais par une semence incorruptible, par la parole vivante et permanente de Dieu » (1 Pie. 1:23).

  2.    La Parole nous nourrit

 Étant devenus enfants de Dieu, nous rece­vons le lait spirituel et pur de la Parole afin que par lui nous croissions pour le salut (1 Pie. 2:2). Dans la Parole, nous trouvons d'abord du lait spirituel et ensuite de la nour­riture solide (Héb. 5:12-14).

  3.    La Parole nous éclaire

 Lorsque nous la lisons régulièrement, nous pouvons dire comme le psalmiste: « Ta pa­role est une lampe à mes pieds, et une lumière sur mon sentier » (Ps. 119:105). « La révéla­tion de tes paroles éclaire, elle donne de l'intelligence aux simples » (Ps. 119:130).

Grâce à elle, nous pouvons être gardés sur  le droit chemin et ne pas  nous égarer !

  4.    La Parole nous dévoile la Personne de Christ

 Les Écritures nous révèlent avant tout la Personne de Christ: « Ce sont elles qui ren­dent témoignage de moi »  (Jean 5:39). L'Ancien Testament. contient beaucoup de prophéties concernant Christ et est riche en images et en symboles le représentant: « Et commençant par Moïse et par tous les pro­phètes, il leur expliqua dans toutes les Écritures ce qui le   concernait » (Luc 24:27). Le Nouveau Testament nous dévoile la mer­veilleuse Personne de Christ et nous révèle comment il peut vivre en nous et s'exprimer au travers de nous dans notre vie journalière (Gal. 1:16; 2:20; 4:19; 2 Cor. 3:16).

 5.   La Parole nous sanctifie et nous purifie

 D'une part, la Parole nous révèle les vertus excellentes de Christ, mais, d'autre part, elle brille au plus profond de notre être et met en lumière nos sentiments, nos pensées et nos réelles motivations: « Car la parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu’une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu’à partager âme et esprit, jointures et moelles; elle juge les sentiments et les pensées du coeur » (Héb. 4:12). Quand nous devenons conscients de notre réel état déchu, nous ne devons pas nous décourager, mais confesser nos péchés, ayant l'assurance que le sang de Jésus nous purifie de chaque péché (1 Jean 1:7, 9). Le Seigneur s'est livré pour l'Église « afin de la sanctifier en la purifiant et en la lavant par l'eau de la parole » (Eph. 5:26). Chaque fois que nous lisons la Parole, elle nous lave un peu plus et nous sanctifie. Nous ne nous souvenons pas de tout ce que nous avons lu, mais ne pensons pas pour au­tant que notre lecture ait été inutile. Lorsqu'on lave de la salade, l'eau s'écoule et il n'en reste pratiquement plus, mais la salade est propre! Nous ne nous souvenons pas de tout ce que nous avons lu, mais la Parole nous lave et nous purifie chaque fois que nous la lisons

6.   La Parole nous conduit à maturité

 La Parole vivante de Dieu nous permet de croître et d'être transformés de gloire en gloire. « Toute Écriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, afin que l'homme de Dieu soit accompli et propre à toute bonne œuvre » (2 Tim. 3:16-17). La Parole vivante de Dieu est capable de nous convaincre de nos fautes. Elle nous reprend dans notre conscience, nous corrige, nous amène à changer notre manière de vivre, nous instruit à marcher sur le sentier de la justice et nous rend ainsi capables d'accomplir l'oeuvre de Dieu.

Nous espérons que chaque jeune croyant prendra la ferme décision de découvrir la Bible en la lisant le plus possible. Que chacun s'engage à lire chaque jour au moins un chapi­tre de ce livre unique. Celui qui prendra un tel engagement ne le regrettera jamais. Qu'il con­tinue à lire la Parole, même si, parfois, il a le sentiment qu'il n'en retire rien et qu'il tra­verse un désert. Même si sa condition spirituelle semble traverser un temps «glacial», qu'il continue à «labourer» en lisant la Pa­role et qu'il n'imite pas le paresseux: « A cause du froid, le paresseux ne laboure pas; à la moisson, il voudrait récolter, mais il n’y a rien » (Prov. 20:4). Qu'il continue à lire la Bible et il sera en fin de compte pleinement récompensé! Il récoltera une riche moisson.

  Venir au Seigneur pour avoir la vie

 Maintenant  que  nous  avons  vu l'importance de lire régulièrement la Bible, nous devons nous concentrer sur un principe fondamental: chaque fois que nous lisons la Parole, approchons-nous du Seigneur pour avoir la vie! N'imitons pas ceux à qui le Sei­gneur dut dire: « Vous sondez les Écritures, parce que vous pensez avoir en elles la vie éternelle: ce sont elles qui rendent témoignage de moi. Et vous ne voulez pas venir à moi pour avoir la vie! » (Jean 5:39-40). N'oublions pas que le Seigneur se présente comme le pain de vie (Jean 6:48) et qu'il a dit:"Celui qui me mange vivra par moi » (Jean 6:57). Les disciples du Seigneur ne devaient pas manger sa chair mais se nourrir de ses paroles : « Les paroles que je vous ai dites sont Esprit et vie » (Jean  6:63).

Ainsi, sonder les Écritures ne suffit pas. Il faut s'en nourrir ! On peut tout savoir sur la fabrication du pain et ne pas en manger. Les pharisiens savaient d'après les Écritures où devait naître Jésus (Michée 5:1), mais ils ne se rendirent pas à Bethléhem pour l'adorer. On peut avoir une grande connaissance théologique, et toutefois ne pas venir à Jésus pour avoir la vie. Or, cette connaissance ne pourra jamais remplacer l'Esprit et la vie. La meilleure recette ou le plus beau menu ne peuvent jamais remplacer la nourriture elle-même. Jésus est le pain de vie! Ce n'est que si nous sommes «nourris» de la saine Parole (1 Tim. 4:6), que notre vie journalière sera changée. Sinon, notre connaissance biblique n'aura aucune influence sur notre marche chrétienne pratique.

Lorsque nous lisons la Parole, il est donc crucial que nous nous approchions du Seigneur par la prière. Apprenons à mêler la prière à la lecture de la Parole. Lorsque nous frottons une allumette sur la couche rugueuse qui recouvre la boîte, elle s'allume; de même, lorsque nous mêlons la prière à la lecture de la Parole, la lumière brille et nous recevons l'Esprit et la vie qui sont contenus dans la Parole. Au cours des siècles passés, beaucoup de chrétiens ont découvert que la bonne manière d'être nourris de la Parole, est de la lire en faisant « toutes sortes de prières et de supplica­tions » (Eph. 6:17-18).

Avant de lire la Parole, ouvrons-nous donc au Seigneur et demandons-lui de nous parler, puis lisons attentivement la Parole tout en res­tant ouverts au Seigneur. Il nous touchera alors par un verset, une expression ou même par un seul mot. Quand nous lirons un verset comme: « Aujourd'hui, si vous entendez sa voix,  n'endurcissez pas vos coeurs » (Héb. 3:7), quelque chose réagira en nous. Arrêtons-nous alors, et prions simplement en utilisant ce verset. Disons par exemple: « Seigneur, je ne veux pas endurcir mon cœur ! Crée en moi un coeur qui t'aime !». En continuant à lire la Parole, d'autres versets nous parleront ! Tour­nons-les en prière et apprenons à dire «Amen» à la Parole (Deut. 27:15). Certains versets nous reprendront et paraîtront négatifs de prime abord, mais si nous nous ouvrons au Seigneur et nous repentons devant lui, nous serons richement bénis! Par exemple, un verset comme Apocalypse 2:4 paraît au début dé­courageant: « Mais ce que j 'ai contre toi, c 'est que tu as abandonné ton premier amour ». Mais, si nous reconnaissons nos manque­ments et nos erreurs, nous serons en fin de compte pleins de reconnaissance en lisant :« Moi, je reprends et je châtie tous ceux que j 'aime. Aie donc du zèle et repens-toi »(Apoc. 3:19).

D'après Matthieu 4:4, ce qui nous nourrit, ce sont les paroles qui sortent de la bouche de Dieu. Si nous nous exerçons à lire la Bible en contactant le Seigneur, beaucoup de versets nous toucheront. Souligner ces versets ou certains mots dans ces passages, pourra nous permettre d'y revenir et de les méditer. La Parole est une véritable nourriture et nous de­vons apprendre à repasser certains versets dans notre coeur jusqu'à ce que nous en soyons nourris! Comme le psalmiste, levons-nous de bon matin pour lire et méditer la Parole: « Je devance les veilles et j'ouvre les yeux pour méditer ta parole » (Ps. 119:148). « Il éveille, chaque matin, il éveille mon oreille, pour que j'écoute comme écoutent des disciples » (Es. 50:4). Faisons cela chaque matin. Lorsque nous mêlons la prière aux paroles que nous lisons, nous les goûtons véritablement: « Que tes paroles sont douces à mon palais, plus que le miel à ma bouche » (Ps. 119:103). Quand il s'agit de se lever le matin pour con­sacrer un moment à la lecture de la Bible, il nous semble parfois que nous devons payer un prix, mais après avoir prié dans sa présence, nous pouvons aussi déclarer: « Mieux vaut pour moi la loi de ta bouche que mille objets d'or et d'argent » (Ps. 119:72). Nous pou­vons aussi recueillir dans un cahier les versets qui nous ont spécialement touchés. Nous découvrirons bientôt qu'ils valent mieux que mille objets précieux, et déclarerons avec le psalmiste: « Je me réjouis de ta parole, comme celui qui trouve un grand butin » (Ps. 119:162). L'impact de la Parole sur nos vies dépend de la façon dont nous l'approchons. Si notre approche n'est qu'intellectuelle, notre vie ne s'en trouvera pas changée. En revanche, si nous mêlons la foi et la prière à ce que nous lisons, la Parole vivante et efficace opèrera dans nos coeurs. Paul se réjouissait de la manière dont les Thessaloniciens recevaient la parole de Dieu et leur disait : « Vous l’avez reçue non comme la parole des hommes, mais ainsi qu'elle l'est véritablement, comme la parole de Dieu, qui agit en vous qui croyez » (1 Thess. 2:13).

  La Bible: un testament

Lisons la Parole pour y découvrir toutes les richesses de notre héritage. Beaucoup de chrétiens vivent spirituellement dans la pau­vreté et même parfois dans la misère. Ils sont vaincus par les soucis, les convoitises mon­daines, les péchés et tant de faiblesses. Tou­tefois, nous n'avons pas besoin de vivre misérablement. Le Seigneur nous a adressé un merveilleux testament qui nous dévoile tout ce que nous avons hérité. Lisons-le! Approprions-nous tout ce qui nous est légué. Si nous apprenions qu'un membre de notre pa­renté nous avait légué beaucoup de précieux objets, nous nous empresserions de lire le testament, de les découvrir et de nous les approprier. Le Seigneur nous a rendus capables d'avoir part à l'héritage des saints dans la lumière. Avons-nous le désir de découvrir tout ce qu'il nous a légué ? La Parole nous annonce que nous avons été « bénis de toute bénédiction spirituelle dans les lieux célestes en Christ » (Eph. 1:3). Voulons-nous les découvrir ? C'est par la foi et en rendant grâces au Seigneur que nous nous approprions toutes les richesses de notre héritage. « Rendez grâces au Père, qui vous a rendus capables d'avoir part à l'héritage des saints dans la lumière; il nous a délivrés de la puissance des ténèbres et nous a transportés dans le royaume de son Fils bien-aimé, en qui nous avons la rédemp­tion, le pardon des péchés » (Col. 1:12-14). Ce verset est une bonne illustration de notre testament. Proclamons ce qui est dit dans la Parole et remercions le Seigneur. Disons-lui : « Seigneur, je te remercie de m'avoir rendu capable de participer à l'héritage des saints. Je te loue de m'avoir délivré des ténèbres. Merci de m'avoir transporté dans le royaume de ton Fils bien-aimé. Je pourrais encore être con­damné, mais tu m'as racheté. Merci pour le pardon de mes péchés. » La Bible est remplie de tels versets. Découvrons-les, recueillons-les, et dévorons-les! Jérémie pouvait dire: « J'ai recueilli tes paroles, et je les ai dévorées; tes paroles ont fait la joie et l'allégresse de mon coeur » (Jér. 15:16).

Quand nous lisons un verset comme Romains 5:1, nous devons le serrer dans notre coeur et nous l'approprier par la foi: « Étant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ ». Ne considérons pas ce que nous ressentons, mais ce que la Parole dit. Remercions Dieu de ce que grâce au sang de Jésus nous avons la paix avec lui. Cette paix deviendra alors notre réalité. Ne soyons pas des mendiants spirituels, mais des héritiers reconnaissants. C'est ainsi que la Parole vivante de Dieu oeuvrera efficacement en nous.

  

Prendre du temps pour lire la Bible

  Au cours des siècles, tous les chrétiens qui ont appris à connaître le Seigneur, ont découvert la nécessité de mettre à part un moment chaque matin pour lire la Parole de Dieu. Nous pouvons la lire à n'importe quel moment de la journée, mais nous devons en tout cas lui réserver le premier moment de la mati­née. Le Livre des livres mérite la première place dans notre journée! Qu'il passe avant toute autre obligation! Ne nous privons pas d'une telle bénédiction et n'offensons pas notre Seigneur en lui accordant les plus mauvai­ses minutes de notre journée, alors que nous sommes exténués et sur le point de nous endormir. Lui qui nous a sauvés de la perdition éternelle mérite un peu plus d'égards de notre part! Nous ne regretterons jamais de nous être levés quelques minutes plus tôt pour rencontrer notre Seigneur, en nous nourrissant de Sa Parole.

Malgré nos activités et l'urgence des tâches à remplir, nous trouvons toujours le temps de nous nourrir physiquement. Les hommes les plus occupés de ce monde ne se privent pas de manger! Mais qu'en est-il de notre nourriture spirituelle? N'oublions pas que le Seigneur a répondu au diable qui le ten­tait: « L 'homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu » (Mat. 4:4). Lorsque le dia­ble voudra nous inciter à négliger la lecture de la Parole, souvenons-nous de ce verset! Mais rappelons-nous que le malin est rusé et qu’il agit de manière très patiente et persévérante à notre égard. Il nous incite d’abord à raccourcir notre moment de lecture, puis à le négliger un matin. Si nous n'y prenons pas garde, nous finirons par lire très peu la Parole et notre condition spirituelle s'en trouvera affectée.

Le plus grand miracle est que Dieu nous ait rachetés par la mort de Christ et qu'il nous ait engendrés pour faire de nous ses enfants. Le Seigneur vit maintenant en nous et nous donne l'assurance qu'il est avec nous dans toutes les situations et tous les jours de notre vie (Mat. 28:20). Bien qu'il vive en nous, Sa présence est invisible et souvent mystérieuse. Cependant, nous savons que le Seigneur invi­sible qui habite en nous, nous a donné un merveilleux héritage qui, lui, est visible: la Bible, le Livre des livres! Pour connaître le Seigneur qui vit en nous, nous devons donc nous mettre à aimer ce livre et à le lire de la première à la dernière page. Montrons notre reconnaissance au Seigneur en mettant à part un moment, chaque jour, pour lire la Bible. Tout le monde se plaint de ne pas avoir assez de temps, mais chacun sait prendre du temps pour ce qui est important et pour ce qu’il aime! Après notre conversion, nous devons apprendre à réorganiser notre vie en changeant les priorités et en mettant le Seigneur et la Bible à la première place. Si Jésus lui-même devait mettre du temps à part pour prier, com­bien plus en avons-nous besoin! « Vers le ma­tin, pendant  qu'il faisait encore très sombre, il se leva, et sortit pour aller dans un lieu désert, où il pria » (Marc 1:35). Sachons aussi trouver un lieu désert pour rencontrer notre Père! « Mais quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte, et prie ton Père qui est là dans le lieu secret; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra » (Mat. 6:6). Comme Jésus, nous devons savoir renvoyer certaines occupations à plus tard afin de pou­voir prendre du temps seul avec notre Père: « Aussitôt après, il obligea les disciples à monter dans la barque et à passer avant lui de l'autre côté, pendant qu’il renverrait la foule. Quand il l'eut renvoyée, il monta sur la montagne, pour prier à 1'écart ; et, comme le soir était venu, il était là seul » (Mat. 14:22-23). L'exemple du Seigneur nous montre qu’il est indispensable de se retirer dans un lieu tranquille pour lire la Bible et être en communion avec le Père. « Et lui, il se retirait dans les déserts et priait » (Luc 5:16).

  Garder la Parole

Dieu nous a fait un merveilleux présent en nous donnant la Bible. Les paroles de ce livre méritent une place d'honneur dans nos maisons: « Tu les écriras sur les poteaux de ta maison et sur tes portes » (Deut. 11:20). Veillons à ce que nos enfants puissent les connaître dès leur jeune âge: « Vous les enseignerez à vos enfants et vous leur en parlerez quand tu seras dans ta maison, quand tu iras en voyage, quand tu te coucheras et quand tu te lèveras » (Deut. 11:19). « Dès ton enfance, tu connais les saintes lettres qui peuvent te rendre sage à salut par la foi en Jésus-Christ» (2 Tim. 3:15).

Notre prière est que chaque croyant qui lira cette brochure, prenne la ferme décision de lire régulièrement la Bible: « Il devra l'avoir avec lui et y lire tous les jours de sa vie » (Deut. 17:19). Chaque matin, lisons un passage de ce merveilleux Livre et habituons-nous à retenir un verset ou une partie d'un verset. Pendant la journée, exerçons-nous à repasser un verset dans notre coeur en y mêlant la prière et surtout la louange. Apprenons à le faire plusieurs fois pendant la journée: « Sept fois le jour je te célèbre, à cause des lois de ta justice » (Ps. 119:164). C'est ainsi que la Parole habitera richement en nous: « Que la parole de Christ demeure en vous dans toute sa richesse » (Col. 3:,16). Puissions-nous faire partie de « ceux qui, ayant entendu la parole avec un coeur sincère, la retiennent et portent du fruit avec persévérance » (Luc 8:15). Cette semence incorruptible (1 Pie. 1:23) portera beaucoup de fruits. Ne nous bornons donc pas à lire la Bible, mais exerçons-nous à garder ce que le Seigneur nous dit: « Heureux ... qui gardent les choses qui y sont écrites! » (Apoc. 1:3). C'est en gardant la Parole dans notre coeur que nous serons préservés des ten­tations et du péché:    « Comment le jeune homme rendra-t-il pur son sentier? En se di­rigeant  d’après ta parole... Je serre ta parole dans mon coeur afin de ne pas pécher contre toi» (Ps. 119: 9, 11). Aucun d'entre nous n'est fort devant le péché et les convoitises trompeuses du malin, mais si la Parole de Dieu demeure en nous, nous serons forts et vaincrons le malin..« Je vous ai écrit , pères, parce que vous avez connu celui qui est dès le commencement. Je vous ai écrit, jeunes gens, parce que vous êtes forts, et que la parole de Dieu demeure en vous, et que vous avez vaincu le malin » (1 Jean 2:14).

Nous ne pouvons pas nous souvenir de tout ce que nous avons lu, mais si chaque matin, nous prenons un moment pour lire la Parole et laisser le Seigneur nous parler, nous découvrirons les richesses insondables du Seigneur et il agira efficacement en nous. Certains versets nous parleront personnellement et nous serons heureux d'y repenser pendant la journée et de les repasser dans notre coeur. C'est ainsi que la Parole nous nourrira, nous éclairera, nous purifiera, nous transformera et nous rendra utiles à toute bonne oeuvre pour l'accomplissement du dessein éternel de Dieu.

                                                                                    Vincent Jornod

Publié dans Enseignement

Commenter cet article