JEUDI SAINT 2010

Publié le par le mejiste

 

en cette Année 2010, comme il est de coutume depuis bien longtemps, il nous a été donné d'animer la nuit d'adoration du JEUDI SAINT le jeudi 01 avril 2010. Chants d'adoration , lecture de la parole, méditations ont jallonnés la soirée. vous trouverez ici les textes qui ont été soumis à notre méditations en ces temps où les paix est activement rechercher au travers de nos nombreuses prières.

 

THEME : La paix du Christ

Saint Jean 14, 27-31

A l’heure où Jésus passait de ce monde à son Père, il disait à ses disciples : « Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Je ne vous la donne pas comme le monde la donne. Que votre coeur ne se trouble point, et ne s’alarme point. Vous avez entendu que je vous ai dit : Je m’en vais, et je reviens vers vous. Si vous m’aimiez, vous vous réjouiriez de ce que je vais au Père ; car le Père est plus grand que moi. Et maintenant je vous ai dit ces choses avant qu’elles arrivent, afin que, lorsqu’elles arriveront, vous croyiez. Je ne parlerai plus guère avec vous ; car le prince du monde vient. Il n’a rien en moi qui puisse lui donner prise ; ; mais afin que le monde sache que j’aime le Père, et que je fais tout ce que mon Père m’a commandé. »

Réflexion

1. « Je vous laisse la paix. » Peut-être n’avons-nous jamais prié aussi intensément pour la paix que pendant ces derniers mois. Presque partout dans le monde, la paix est menacée et des peuples sont en guerre. La paix de Jésus Christ n’est pas la paix à laquelle notre monde fait allusion : elle dépasse le silence des armes ou la sérénité promise par les sectes. En Luc 19, 41-44, quand Jésus fut près de Jérusalem, en voyant la ville, il pleura sur elle, mais Jésus pleure car les hommes ne comprennent pas ce qui conduit à la paix. Les hommes s’obstinent à croire que la paix globale n’est pas le résultat de la paix de chacun. Peut être, quand Jésus pleura il avait à l’esprit toutes les guerres qui allait se succéder, toutes les douleurs que l’homme allait s’infliger à lui-même. C’est que l’homme, cette créature que Dieu aime tant, peut se détruire lui-même. La véritable paix est quelque chose que nous pouvons activement rechercher, comme nous cherchons des plaisirs ou des richesses d’ici bas. C’est le fruit de l’Esprit Saint et ce fruit est l’ultime produit d’un long processus. Il faut d’abord planter la graine, nourrir le sol, l’arroser, puis attendre que la plante pousse, que la fleur apparaisse et finalement cueillir le fruit. La paix est le fruit de la justice : il ne peut y avoir de paix que là où chacun accomplit ses devoirs envers les autres.

 

2. Fais de nous des artisans de paix. Même si aucun d’entre nous ne s’est déplacé en zone de guerre pour faire la guerre, chacun de nous peut mettre son grain de sable dans le monde qui nous entoure, dans nos maisons,

dans nos quartiers, dans nos lieux de travail. La haine, les rancoeurs, les disputes familiales, le mépris, les brusqueries, l’omission, la tricherie, l’intolérance, les abus de tout genre, sont des armes contre la paix. Tout comme nous pouvons être marchands de ces "armes", nous pouvons aussi  travailler à les éliminer. Oui nous pouvons tous être des anges de paix mais aussi des démons de guerre. Car l’homme a un sens limité et trop humain de la justice, parce que nous sommes des être limités, nous allons commettre des fautes à nouveau. Nous allons blesser, peut être sans le vouloir, et nous allons être blessés. Nous ne devons pas penser pour autant que la paix est irréalisable. La paix st le fruit de l’amour et du pardon, de la compréhension et de la lutte pour s’améliorer et pour aimer sans mésure.

 

Prière

Seigneur Jésus, accorde- moi le courage de tendre la main quand j’en ai pas envie , l’amour nécessaire pour donner du réconfort quand je suis rejeté, la grâce de voir même dans les ténèbres, et la foi pour croire au milieu du doute  et de l’injustice. Tu as dit à tes apôtres : « Je vous laisse ma paix, je vous donne ma paix ». Ne tiens pas compte de nos péchés, mais de la foi de Ton Eglise, et donnes-nous l’unité et la paix selon Ta volonté.

 

Résolution

Prier avec ferveur pour la paix dans le monde et pour l’unité de l’Eglise comme nous l’a demandé le Pape. Et demandons pardons et faisons la paix avec quelqu’un ou des personnes dans notre entourage avec qui nous avons eu des différents.

 

 

Comprend-on maintenant ce qu'est pour nous Jésus en Croix ?

 

Jésus en croix, c'est le don infini de l'Amour divin à tout coeur qui veut aimer !


Jésus en croix, c'est la miséricorde et le pardon de Dieu, s'inclinant vers tous les hommes de bonne volonté ! 


Jésus en croix, c'est l'Agneau sans tâche qui porte sur lui les péchés du monde !


Jésus en croix, c'est le bon Pasteur qui donne sa vie pour ses brebis !


Jésus en croix, c'est le Roi des rois, couronné d'épines pour payer la rançon de son peuple !


Jésus en croix, c'est la Vigne mystique qui étend ses rameaux sur l'humanité coupable pour la couvrir de son abri tutélaire !


Jésus en croix, c'est la Lumière du Ciel venant éclairer ceux qui sont assis dans les ténèbres et à l'ombre de la mort !


Jésus en croix, c'est la sainte et pure Victime d'amour inondant toute la terre de son sang, afin qu'elle fût lavée de toutes ses iniquités, de toutes ses turpitudes, de toutes ses forfaitures !


Jésus en croix, c'est le souverain Maître de l'Univers livré à toutes les puissances du Mal et de la Haine pour nous mériter la liberté des enfants de Dieu ;
Jésus en croix, c'est l'appel de l'Amour compatissant à toutes les âmes affligées qui plient sous le poids de leurs misères et de leurs fautes !


Jésus en croix, c'est le Dieu qui meurt pour que tous les hommes, ses créatures aient la vie et la vie éternelle


Jésus en croix, c'est notre guérison, notre lumière., notre, force, notre justice, c'est notre sanctification et notre rédemption, notre Salut et notre Paix.


     «Mon âme approche de la Croix avec la plus profonde humilité, la plus grave attention et la plus entière confiance. Baise cet autel où meurt ton Bien-aimé Sauveur : mets-toi sous ses pieds et courbe la tête pour recevoir le sang divin. Dis, comme les Juifs mais avec un tout autre sentiment : que son sang soit sur moi ! Oui, Seigneur, que votre précieux sang descende sur nous et nous lave de nos péchés ! Non, le sang de Jésus-Christ, le sang du Sauveur mort pour nous, ce sang ne crie pas vengeance comme celui d'Abel. Il ne demande pour nous que grâce et miséricorde
(2).»
 

 

JÉSUS EN CROIX ! VOUS QUI EFFACEZ LES PÉCHÉS DU MONDE, AYEZ PITIÉ DE NOUS

 

 

Commenter cet article